Entre la Normandie et la Bretagne

Nous avons quitté notre précédente étape il y a un peu plus d’une semaine.

Le premier jour nous avons rejoint la baie du Mont Saint Michel, en une journée, via une piste cyclable aménagée sur une ancienne voie de chemins de fer, très agréable comme souvent. Le soir bivouac dans un champ… les coups de fusils, démarrés quelques minutes après avoir monté la tente, nous ont signalé que la chasse était ouverte. Un peu inquiets, nous avons surveillé l’évolution des coups pour vérifier qu’ils ne se rapprochaient pas. En parallèle, les moustiques ont attaqué (première réelle attaque depuis notre départ : on est bons). Ils étaient tellement nombreux que ça faisait un bruit de fond continu… Heureusement la nuit est vite tombée, mettant fin à toutes ces hostilités.

Le lendemain, visite du Mont Saint Michel, un classique par lequel Gaëlle voulait absolument passer. A noter la présence de consignes à bagages à l’espace d’information des stationnements, qui nous ont permis de nous alléger pour la journée et de visiter sans soucis. Il nous a ensuite fallu une journée pour rejoindre Rennes, avec une deuxième partie de parcours le long d’un canal, entre les arbres commençant à perdre leurs feuilles. A Rennes, étape en Warmshower chez un couple d’ingénieurs de notre âge. Visite de la ville de Rennes et du musée de Bretagne, avant de rejoindre Dinan en une journée, où nous avons fait une étape repos et visite de Saint Malo. Une journée nous a ensuite amené à notre étape suivante, un chantier paille qui en est aux enduits.