Le Massif Central, c’est beau…

…mais c’est pas plat !

Ouf, nous venons de nous reposer deux jours à Clermont-Ferrand après avoir traversé le massif Cantalien, puis le massif du Sancy. De superbes paysages, de la campagne profonde et des cuisses douloureuses !

Nous aurions pu faire le tour du massif, mais plusieurs personnes à vélo nous ont parlé de la beauté des paysages, alors on s’est dit : ce serait dommage de louper ça !
Premier jour : départ de la ferme des cochons, à Mourjou, direction Aurillac, puis les premiers kilomètres de montée. Très belle journée dans les collines du sud-Cantal. Un peu de fatigue dans les jambes, mais rien de plus normal.
Deuxième jour : LA GROSSE journée. Au menu : l’ascension du col de Pré Peyrol, 11km, 700m de dénivelé. En deux mots : grandiose, crevant. Heureusement la fin de la journée est surtout une longue descente sur Riom-ès-Montagne. Le soir on s’arrête tôt, on dort bien.Troisième jour : on rejoint la station du Mont-Dore. Des collines et encore de la montée en fin de journée. Les derniers kilomètres sont durs, on a mal aux jambes, ça n’en fini plus.
Quatrième jour : pause au Mont-Dore. On avait prévu de faire le Puy du Sancy à pied, mais on est finalement trop faitgués. Repos.
Cinquième jour : descente sur Clermont-Ferrand. Ça avance tout seul ! On respire.