Archives par étiquette : ibiza

Voyage à Ibiza, trucs et astuces à retenir

Bonjour à tous,

De retour d’Ibiza, la reprise s’est effectuée tranquillement. Comme nous avons ramené la chaleur avec nous, nous ne sommes finalement pas trop dépaysés, bien qu’Antoine soit encore surpris d’entendre les gens parler français dans la rue…

De notre voyage, nous retenons bien sûr le soleil, les paysages magnifiques sur et sous le niveau de la mer, les douches en plein air, les siestes et les repas gargantuesques. Nous voulions aussi retenir et faire partager quelques découvertes et difficultés que nous avons rencontrés. On ne sait jamais, ça pourrait peut-être vous servir un jour.

Première difficulté : comment rejoindre l’aéroport d’Orly depuis la gare de l’Est ou le casse-tête des transports en commun parisiens

Bon, ce n’est pas la première fois que nous nous rendons à Paris et utilisions les transports en commun. Petit check avant le départ quand même pour trouver l’itinéraire entre gare de l’Est et aéroport d’Orly. Et là, c’est le drame : plus de 4 ou 5 possibilités, dont la plupart sont hors de prix… Entre OrlyVal, OrlyBus et autre Orly quelque chose, j’ai passé au moins une petite heure à comparer prix et temps de parcours. Et nous avons finalement opté pour l’itinéraire suivant, que je recommande :

De la gare de l’Est, prendre le billet « Aéroport d’Orly par le RER » (environ 6,50 le billet). Rejoindre par le métro la ligne de RER C et prendre cette ligne jusqu’à l’arrêt « Pont de Rungis ». De là, la navette « Paris par le train » (départs 7 jours sur 7 tous les 1/4 d’heure) vous emmènera jusqu’à l’aéroport (attention, il y a deux arrêts : Orly Sud et Orly Ouest) sans coût supplémentaire à votre billet initial.

Prévoir tout de même deux petites heures pour le trajet afin d’être large à l’embarquement de l’aéroport.

Deuxième difficulté : où danser la salsa à Ibiza ou l’incapacité des clubs à faire des sites internets corrects

Comme nous ne sommes pas très boîte de nuit, mais que nous aimons danser la salsa, la question cruciale fut rapidement posée : est-il possible de faire des di-le-que-no sur l’île ? Réflexe générationnel : nous avons tapé quelques mots bien choisis sur notre moteur de recherche préféré et nous avons lancé la requête dans le grand Ternet… Et bien une fois n’est pas coutume, ça n’a pas donné grand chose. Deuxième échec à l’Office du tourisme d’Ibiza… Heureusement pour nous, la cousine d’Antoine avait déjà effectué et réussi cette quête. Elle nous a donc renseigné et nous avons testé pour vous :

  • Le Tropicana Club : soirées afro-latinos tous les dimanches après-midi (comprendre : de 19h45 à 23h) à Cala Jondal (une des nombreuses plages d’Ibiza, non loin de San Josep). Avis : très très positif. Un groupe de musique très bien, animations d’enfer : impossible de rester cloué sur un siège ! Seul point faible : la piste de danse est un peu petite, mais peu importe : on se déchausse et on danse dans le sable ! Pensez à goûter la sangria malgré son prix : elle est excellente ! Et n’oubliez pas votre maillot de bain pour le bain de 23h !
  • Azucar : bar-boîte de nuit latino, ouvert tous les jours à partir de 23h, en face du 6 callera del Mar à San Antoni.  La musique est très bonne, on croise de très bons danseurs. Points faibles : la déco fait un peu trop disco et pas assez latino, pas de Mojito et de Tequila Sunrise mais de très bons rhums.

L’astuce : le paradis des glaces

Je crois que nous avons déniché un des meilleurs glaciers de l’île ! A San Antoni, ne vous arrêtez pas aux glaciers sur la promenade, sauf si vous voulez absolument manger face aux bateaux: ceux que nous avons essayé sont moyens. A moins de cent mètres de là, passez donc du côté de la place de l’Eglise de San Antoni et vous trouverez le « Capitulo dos » une « heladeria » (glacier) artisanale délicieuse. Surtout, ne ratez pas son « granissato de almendra », autrement dit un granité au lait d’amande : un délice testé et approuvé par toute la famille de mon copain et moi-même !

Mais même les meilleures choses ont une fin et je vais m’arrêter là. Clôture du chapitre Ibiza dans un prochain article avec une sélection de photos !