Drôme, sweet Drôme

Version Antoine :
Biens arrivés. Stop.

Version Gaëlle :
Et voilà, ce qui devait arriver arriva : nous avons bouclé notre tour de France hier midi en arrivant à Crest, accompagnés par quelques membres de la famille d’Antoine qui ont bravé le vent et la neige pour nous rejoindre.

Comment sommes-nous arrivés là ?
En partant de la ferme aux vaches, nous avons tracé plein Nord pour éviter de traverser le Massif Central en plein mois de décembre. Nous avons passé un week-end à Châteauroux chez une amie de promo avant de bifurquer vers le Sud-Ouest et Lyon. Le temps doux pour la saison nous a permis de faire encore quelques bivouacs avant que le mauvais temps ne nous rattrape.

Charlieu, charmante petite bourgade au Nord de Roanne, peut se targuer d’être la seule ville à nous avoir vu deux fois cette année. Notre « centre » de France est un peu excentré…

Nous avons ensuite passé Noël à Lyon, bénévoles pour une association d’aide aux personnes isolées et démunies qui organisait un Réveillon. Une expérience caritative enrichissante qui nous a donné envie de réitérer.

Nous avons enfin retrouvé notre chère vallée du Rhône et la ViaRhona dont le tracé s’enrichit d’année en année. Une dernière étape à Romans chez des amis, puis la dernière ligne droite sous la neige avec le Mistral dans le dos nous a propulsé chez nous. On n’en revient pas encore, on va mettre quelques jours à atterrir.

Nos projets pour la suite ? Trier les photos, synthétiser le voyage, se reposer et faire le point sur nos envies pour le futur !

Tutorial : how to publish a GPS track recorded with a smartphone on a WordPress blog

French note : cet article est la traduction en anglais de l’article Tutoriel : publier une trace GPS enregistrée avec un téléphone sur un blog sous WordPress.

English note : Because the Tutoriel : publier une trace GPS enregistrée avec un téléphone sur un blog sous WordPress article got a clear success according to the statistics, I made an english version for non-french speaking people. Feel free to contact me for a comment or correction.

We usually record our bicycle path with our phone, as a .gpx file. We assemble those files on the « Where are we ? » page. Because it took us some time to find how to do this, here is a short tutorial.

Continuer la lecture

Régal du cycliste

image

Soupe de pâtes en sachet, avoine, pain, fromage…

Une dernière touffe d’herbe pour la route ?

Nous venons de terminer notre dernier Wwoofing, dans une exploitation bovine. Pendant 10 jours Josiane et Denis nous ont présenté leur technique d’élevage, qui a la particularité d’être organisée autour du pâturage.

Alors moi, comme beaucoup de gens, quand on me disait « Vaches à l’herbe », dans ma tête ça donnait : « Tu vois une prairie ? Ben voilà, les vaches elles sont dedans et elles mangent l’herbe! ». Mais en fait :

  1. Une prairie, ça se plante
  2. Avec un mélange de plantes adapté au terrain, au climat, et aux vaches qu’on veut élever,
  3. Parfois, ça se fauche pour nourrir les vaches à l’étable,
  4. Et il vaut mieux ne pas la laisser indéfiniment.

Bref, c’est bien plus complexe que de « laisser l’herbe pousser ».  Mais ça présente beaucoup d’avantages par rapport aux autres méthodes d’élevage. Du coup, comme Denis a pris le temps de nous détailler les techniques utilisées, on s’est dit que ça pourrait profiter à d’autres. Si vous voulez comprendre les bases de l’élevage de vaches à l’herbe, voici une carte heuristique pour vous.

Et pour ceux qui n’ont pas envie de lire… il y a les photos.
Dans les prochains jours nous allons nous atteler à contourner le massif central, en espérant que la neige ne vienne pas nous perturber !

Note : Denis et Josiane cherchent à transmettre leur exploitation à un jeune motivé et qui veut continuer à appliquer le même système. Ils proposent une transition en douceur et une transmission de leur savoir-faire… Nous avons leur contact : à bon entendeur !

Balade en Poitou-Charentes

Je reprends mon tour de plume maintenant que je suis rétablie (comme vous avez pu le constater en filigrane de la fin de l’article précédent : j’ai eu la grippe…).

Antoine a visité la Rochelle pendant que je me reposais chez nos gentils hôtes du moment, puis nous sommes partis pour l’île de Ré. Une très belle île. Nous nous sommes régalés sur les paysages et les ciels magnifiques. Nous avons eu l’impression d’être 200 km plus au Sud ! Malheureusement, les prix sur place sont exorbitants et ne permettent qu’à quelques-uns de profiter pleinement de ses beautés.

Nous avons ensuite rallié Angoulême en deux jours de vent de face, découvrant la platitude des Charentes-Maritimes et l’omniprésence de champs immenses (tout ceci expliquant sûrement en partie la force du vent). En arrivant sur Angoulême, nous retrouvons des collines et quelques vignes. Une petite visite éclair de la ville (et de sa médiathèque de bandes dessinées) et nous sommes repartis direction plein est. Le froid est finalement arrivé et la dernière étape, sous un crachin bien frais et sur un relief qui s’accentue petit à petit, s’est avérée éprouvante. Nous avons tout de même apprécié de retrouver des forêts et des paysages de petite montagne à mesure que nous approchions du Limousin et du massif Central…