Archives de catégorie : Montréal

Un mois plus tard

Bon, ça fait déjà un mois que j’ai rejoint Gaëlle à Montréal…  Les démarches administratives sont grosso modo terminées, il ne manque plus que quelques détails concernant les bourses ou des changements d’adresse. Les cours sont bien commencés, en fait c’est même pire que ça : les examens de mi-session sont pour bientôt !

Voici quelques extraits en photo de ce premier mois…
Continuer la lecture

Résumé de la semaine dernière

Petit résumé de cette semaine où on n’a encore pas eu le temps de s’ennuyer.

Tout d’abord, les démarches administratives : carte étudiante (1h45 d’attente !), carte de métro et numéro de casier… Ouf, plus que la carte d’assurance maladie à faire !

Ensuite les recherches de logement : et oui, on a finalement mis plus de temps qu’on ne pensait à trouver. Ceci pour deux raisons principales : on ne reste que 4 mois (les baux se font à l’année ici)  et on est un couple (ce qui est parfois rédhibitoire quand on cherche une colocation). Bon finalement, au moment où on allait devoir déménager chez l’oncle d’Antoine (qui habite à 1h au moins de mon école…) on a trouvé ! On a donc déménagé hier avenue de l’Esplanade, juste en dessous du parc Mont Royal. L’emplacement est parfait, autant pour la distance à nos école respectives que pour les bars, restaurants, animations, magasins et j’en passe. Le loyer est un peu plus cher que ce que j’avais prévu mais bon, au moins on a un chez nous !

Et en plus de tout ça, ben y a les cours, les rapports de stage à rédiger, Montréal à visiter… Donc nos semaines sont bien remplies et cela explique qu’on n’ait pas toujours le temps de donner des nouvelles.

Mais comme dirait mon père, pas de nouvelles : bonne nouvelle ! ;)

Gros becs de Montréal

Montréal : Premières impressions

Voici maintenant plus d’une semaine que je suis là. Il est temps que je me pose un peu pour donner mes premières impressions avant que tout cela ne me semble normal.

Bon je n’ai pas eu droit au dépaysement total comme je m’y attendais : en effet il s’agit tout de même d’une ville occidentale donc les principaux traits sont les mêmes. néanmoins au fur et à mesure qu’on se ballade,  on détecte pleins de petits détails qui nous font comprendre qu’on n’est pas en France.

Architecture

Première chose qu’on remarque alors qu’on est encore dans l’avion : les bâtiments et leur agencement. Les rues sont rectilignes et à angle droit : c’est triste vu d’en haut mais très pratique pour se repérer quand on se déplace en ville. Elles (les rues) sont également très larges et dégagées, très arborées (sauf dans le centre-ville). Je comprends mieux le sentiment d’oppression que doivent ressentir les nord-américains quand ils visitent des villes européennes.

Les toits des maisons sont très souvent plats, ce qui me perturbe puisque pour la neige il me semble plus logique que les toits soient pentus pour éviter son accumulation… Beaucoup de maisons sont en pierre ou en briques (ce qui, venant de Toulouse, ne m’a pas dépaysé),  elles ont deux ou trois étages avec des balcons et des escaliers en fer ou en bois pour atteindre la porte d’entrée.  J’essayerai de penser à faire une ou deux phots pour vous montrer : je trouve ça très joli.

Petite particularité qui étonne, venant d’Europe : Le Québec était un pays très catholique jusqu’à il y a peu de temps (quand je dis TRES, celà veut dire bien plus que nous : par exemple les curés se donnaient le droit de dire à une femme qu’il fallait qu’elle se marie ou ait plus d’enfants…). Il y a donc des églises partout dans Montréal. Mais récemment, la population a complètement rejeté la religion et aujourd’hui bon nombre d’égiles ont été rachetée et sont transformées en restaurants, appartements de luxe, écoles…

Vie de tous les jours

  • Tous les prix en magasins sont affichés hors taxe : ça fait bizarre la première fois qu’on arrive en caisse. Inconvénient majeur : les prix sont rarement ronds.
  • Les voitures sont à boîte automatique. Je n’ai pas ecnore testé mais je suis curieuse de voir ce que ça donne. Bon avant il faudra que j’apprenne le code de la route québécois. Notamment : très peu de priorités à droite, c’est plutôt le premier qui s’est arrêté qui repart ; aux stop il faut vraiment s’arrêter 2 secondes avant de repartir sous peine de se faire verbaliser ; les feux tricolores sont de l’autre côté du croisement…
  • Le recyclage est totalement intégré dans les moeurs ici. Tout le monde a un bac de recyclage et le ramassage se fait comme pour les poubelles une fois pas semaine. Ils ont même mis récemment en place le même système pour le compost. Et on trouve des poubelles de recyclage partout en ville.

Population

La population est très cosmopolite (un parisien m’a dit que Paris, ce n’était rien en comparaison) , du coup on croise des asiatiques, des africains, des anglophones à tous les coins de rue. Et les restaurants et les épiceries sont en conséquence : on en trouve de tous les pays que l’on veut, à tous les tarifs. J’ai également noté que les restaurants chinois étaient de « vrais » restaurants chinois : on y mange de la nourriture chinoise, qui est bien loin des nems et autres mets vietnamiens.

Les québécois en eux-même ont bien un accent (ce n’est pas juste pour parler à la télé ou dans les films : ils parlent vraiment comme ça tous les jours !) mais bon ici c’est plutôt nous qui avons l’impression d’avoir un accent. On se fait repérer dès qu’on ouvre la bouche. Ils parlent pour la plupart couramment anglais et tout est bilingue. En fait Montréal est séparé entre un quartier anglophone et un quartier francophone qui se chamaillent régulièrement.

Ce sont des gens à l’abord très chaleureux et accueillant, en témoigne mes appels pour la recherche d’un logement où je suis tombé régulièrement sur des gens très serviables qui m’ont donnée des conseils pour chercher. J’ai été étonnée par certains aspects de leur caractère comme le fait de faire la queue pour prendre le bus (même si celui-ci n’est pas encore arrivé, tout le monde attends sagement en file indienne). Je déveloperai plus ces aspects dans mon prochain article.

Voici donc pour quelques unes des premières impressions les plus marquantes. La liste est loin d’être exaustive mais il me faudrait alors écrire un livre… Je rajouterai sûrement quelques photos au fur et à mesure pour imager mes commentaires.

Montréal : Le jardin botanique et les écureuils

Cette après-midi, nous sommes allées (avec Aude) au jardin botanique.
En arrivant à 15h nous savions que nous n’aurions pas le temps de tout voir (vu que le jardin ferme à 18h comme la plupart des commerces à Montréal !), Aude qui connaissait déjà le jardin m’a montré les endroits stratégiques et j’attends qu’Antoine arrive pour y retourner avec lui.
Et au milieu de la faune exotique, nous avons croisé quelques écureuils peu farouches ainsi que quelques tamias trop mignons ! En fait les écureuils à Montréal sont un peu les pigeons à Paris… en moins nombreux quand même.
Voici quelques photos prises par Aude.

Vue depuis le jardin botanique sur la tour de Montréal

Vue depuis le jardin botanique sur la tour de Montréal

Bassin dans le jardin japonais

Bassin dans le jardin japonais

Le jardin chinois

Le jardin chinois

Fleur de nénuphar

Fleur de nénuphar

Jardin chinois encore

Jardin chinois encore

Couple d'écureuils

Couple d'écureuils

Un tamia : ça ne vous rappelle pas tic et tac ?

Un tamia : ça ne vous rappelle pas tic et tac ?

Le jardin alpin

Le jardin alpin

« Montréal me voilà ! » ou « La journée la plus longue de ma vie… »

Montréal : vue d'avionAprès une bonne nuit réparatrice je suis à même de pouvoir vous raconter ma fameuse journée d’hier où j’ai passé 23h debout (ce qui est pour moi un exploit) !

Continuer la lecture