Archives de catégorie : Etudes

Du tour de Gaule en quatre étapes


Agrandir le plan

Avant de déménager pour le début du travail de Gaëlle, nous avons profité de la deuxième partie du mois d’août pour prendre un peu de repos, avec au programme un tour de France en quatre étapes : Drôme, Puy-de-Dôme, Finistère, Moselle et retour dans la Drôme pour préparer notre emménagement à Metz.

Nos cartons sont presque finis, je crains pour le chargement de la voiture, qui n’est en fin de compte qu’un monospace, alors qu’un neuf mètres cubes me semblerait plus approprié… nous misons tout sur la remorque et la galerie.

Encore quelques jours en terre de Drôme avant le grand départ, ce mois de vacance est passé bien trop vite !

Antoine

Pour fêter ça

Nos stages sont terminés, Gaëlle peaufine son rapport de stage… pour fêter la fin de notre formation initiale nous avons convié des amis du lycée, de nos écoles et de nos stages à visiter la Drôme pendant quelques jours.

Au programme visites, dégustations, gros repas, baignades, ballades et tous bien brûlés par le soleil… à refaire aussi souvent que nécessaire :)

Antoine

Une partie de la troupe dans une bassine de la Brette

Tout le monde semble heureux du déplacement et nous n’avons pour le moment pas reçu de plaintes particulières. La bonne humeur et le soleil étaient au rendez-vous !

Aussi je tiens à remercier tout ceux qui sont venus. Pour les absents, ce n’est que partie remise !! (On trouvera toujours quelque chose à fêter.)

Gaëlle

Le début de la suite

Et voilà, mon stage de fin d’étude s’est terminé, et j’en ai finit avec ma formation initiale. < insérer ici une petite larme /> Je reprendrai sûrement des études dans ma vie, mais cette première tranche, qui a commencé il y a tout de même dix sept ans, se termine. Il ne me manque plus que le bout de papier qui va bien. Gaëlle de son côté finit à la fin du mois, et après nous aurons le mois d’août pour nous remettre de ces six mois intenses et préparer la suite. Suite qui commence par la Moselle, puisque Gaëlle a trouvé un emploi en CDI près de Metz, ou elle va travailler sur la régulation des systèmes solaires thermiques. Donc avis aux lecteurs de cet îlot perdu: un ingénieur bois débutant est disponible à partir de septembre dans la région de Metz.

  • Type d’emploi recherché: gestion de chantier en construction bois / conception de produits ou solutions autour du bois et de la thermique / études thermiques. Mais je peux être intéressé par d’autres sujets.
  • Points forts: compétences en thermique et dans le bois en général, bonnes notions de gestion de projet, organisé, à l’aise avec l’informatique, goût pour la conception et l’innovation, habitué à travailler en anglais.
  • Points faibles: débutant, pas motivé pour faire des métrés toute la journée, je déteste utiliser des solutions toutes prêtes que je ne comprends pas, pas la moindre notion de chimie…
  • Prétentions salariales: 1900 euros net si pas d’avantages.

Voilà, si vous connaissez quelqu’un à la recherche d’un ingénieur dans ce genre, envoyez moi son adresse à antoine Point prats Sur crepuscules.info

D’ici là je vois se profiler un mois les pieds dans l’eau de la Drôme, un verre de clairette à la main… que demande le peuple ?

Antoine

Pfff trop facile

Je viens de faire la mise à jour de ce blog vers WordPress 3, et j’ai été épaté par la simplicité de la chose:

  1. virer les deux dossiers principaux du logiciel,
  2. mettre en ligne le contenu de l’archive de la nouvelle version,
  3. se connecter à l’interface d’administration,
  4. accepter la mise à jour de la base de données
  5. passer à autre chose !

Non, franchement, respect aux gens qui développent ce logiciel, j’en reste baba à chaque fois que je m’en sert ! ( bon, j’ai quand même fait une sauvegarde du dossier et de la base de données avant de commencer, je veux bien être confiant mais il y a des limites)

Bon, donc comme vous l’avez remarqué en commençant la lecture de ce billet, je suis encore en vie. Et Gaëlle aussi même si elle non plus ne prend pas trop le temps de poster pendant son stage.

Donc quoi de neuf ? Nos stages se finissent à la fin du mois… le jour ou je suis entré en prépa je n’aurai pas crû que la fin des études arriverait si vite :) Ces cinq mois de stage sont passés très vite, en partie parce que j’étais bien occupé. Le moins que l’on puisse dire c’est que la région parisienne ne vaut pas Vancouver pour le cadre de vie, mais j’ai plus appris ici qu’à l’Université de Colombie Britannique.

Pour la suite nous cherchons un travail dans la même ville, Gaëlle a une piste… on vous en dira plus lorsque ce sera sûr. Et des projets plus lointains aussi, qui vont décanter dans les mois à venir. Une chose est sûre: nous avons envie de voyager, et nous avons réalisé que tout nous reste à apprendre dans nos métiers.

Antoine

Et la vie continue…

Les choses ont bien avancé depuis notre dernier message… petit point.

Le retour en France s’est bien passé, il y a seulement le décalage horaire qui dans ce sens est bien plus violent. Pour ceux qui ne l’ont jamais fait et qui n’arrivent pas à imaginer: le soir vous n’avez aucune envie de dormir, vous finissez par vous endormir… mais c’est pour vous réveiller à trois heures, soit vingt et une heures de votre horloge biologique, et c’est partit pour trois heures d’insomnie. J’ai entre autres pu revoir MIB II et avancer conséquemment mon livre sur l’histoire africaine. Et finalement le matin vous sortez du lit vers dix heures, mais pour vous il est quatre heures, c’est douloureux !

Et depuis notre arrivée le quatorze janvier, nous avons pu:

  • Rendre visite à nos anciens camarades de classe à Epinal et Toulouse,
  • clore nos paperasse liées au séjour à Montréal: bourses, rapports…,
  • Gaëlle a démarré son stage de fin d’études à Chambéry,
  • je commence le mien dans une semaine près d’Évry.

Les diplômes approchent à grand pas, encore quelques mois et s’en sera finit de notre formation initiale. Comme d’autres nous nous posons des questions sur que faire ensuite, il y a tant de choix: volontariat international en entreprise, voyages, travailler en France, poursuivre des études, se réorienter… rien n’est exclu !

À part ça nous avons fait hier soir notre première soirée salsa depuis quatre mois…. j’ai l’impression d’être passé sous un rouleau compresseur ! On ne dirait pas comme ça, mais lever et descendre les mains à toute vitesse, tout en tournant sur soi pendant quatre heures, ça vaut un marathon !