Ingénieur en Mathématiques : Kesako?

Il m’a semblé important de créer une page expliquant ce qu’est un ingénieur mathématicien et précisant notamment ses compétences ainsi que les atouts qu’il peut apporter à une entreprise. En effet j’ai constaté que beaucoup de gens ne savent pas ce qu’est un ingénieur mathématicien. Mon propos vise donc à :

  • donner une définition la plus claire possible de ce métier ;
  • donner envie de faire ce métier en tentant de casser l’image rébarbative de son nom car il s’agit d’une profession en pleine expansion ;
  • expliquer aux entreprises ce qu’on peut leur apporter car elle ne le savent souvent pas.

PLAN :

  • Les différents noms
  • Définition rapide
  • Débouchés
  • La modélisation : qu’est-ce que c’est? quelle est son utilité?
  • La formation : les connaissances que l’on doit acquérir
  • Entreprises : à quoi vous sert-on?
  • Liens

Les différents noms :
Ingénieur mathématicien, en Mathématiques Appliquées et Modélisation, en Mathématiques, en calcul scientifique, en Mathématiques et Modélisation, en Mathématiques Appliquées, ingénieur calcul…

Définition rapide :
L’ingénieur mathématicien est une personne capable de modéliser et/ou simuler une situation concrète ou théorique afin de résoudre un problème. Il utilise ensuite des méthodes des mathématiques numériques afin de proposer une solution. Il sait également s’assurer de la pertinence des résultats fournis par le modèle.
Cette définition, rébarbative au premier abord, résume bien la principale fonction d’un ingénieur mathématicien. J’ajouterais que cette personne travaille très souvent au sein d’une équipe pluridisciplinaire. Sa fonction est alors de proposer un modèle et/ou une simulation de la situation sur laquelle travaille l’équipe. Il est pour cela aidé des personnes spécialisées dans le domaine étudié.

Débouchés :
On trouve des ingénieurs mathématiciens dans tous les secteurs, tous les types d’entreprises (grands groupes industriels, PME, PMI, banques, SSII, société de services…)
Exemple de secteurs : climat, traitement de l’image, aéronautique, spatial, biomédical, biochimie, finance, exploration de données, analyse de risque, qualité et sécurité, productique… et cette liste n’est pas exhaustive! Pour prendre mon exemple : je cherche à travailler dans les énergies renouvelables et je trouve des stages sans trop de problèmes.

Pour de plus amples informations sur les débouchés, vous pouvez également lire ce rapport, écrit par une amie.

La modélisation : qu’est-ce que c’est? quelle est son utilité?
La modélisation est une méthode consistant à élaborer une description simplifiée d’un phénomène, d’un processus ou d’un système, en vue d’en étudier ou d’en prévoir le fonctionnement par simulation.

modelisation

La modélisation numérique permet dans le milieu de l’entreprise:

  • de réaliser un grand nombre d’essais et simulations,
  • de réduire substantiellement les coûts et les délais,
  • de reproduire des situations extrêmes impossibles à tester réellement (rupture d’un barrage hydraulique, évacuation d’une foule lors d’un incendie, explosions souterraines, formation des tornades, résistance d’une structure aux intempéries, structure moléculaire, etc.).

La formation : les connaissances que l’on doit acquérir
Un bon ingénieur mathématicien doit acquérir des connaissances en :

  • mathématiques : il s’agit avant tout de mathématiques appliquées : on nous demande de comprendre les différents outils de mathématiques que l’on utilise, d’acquérir une certaine rigueur mais nous sommes loin des mathématiques « pures » ou « théoriques » qui sont beaucoup plus poussées. Les matières abordées concernent les bases de mathématiques fondamentales nécessaires (on n’y échappe pas), l’optimisation, les statistiques industrielles et les méthodes numériques.
  • maîtrise des outils informatiques et programmation : vous l’aurez compris : la modélisation utilise des outils informatiques divers : logiciels (Matlab, SAS, Fluent…), bases de données, calculateurs… Il s’agit aussi parfois de créer son propre programme de calcul, ou d’en adapter un existant, c’est pourquoi nous avons des cours d’alogrithmique et de programmation.
  • culture générale : un ingénieur mathématicien travaille avec des personnes issues de formations différentes et aborde des situations dans des domaines variés. Il est donc important qu’il acquiert des connaissances de bases dans un certain nombre de domaines.

Les spécificités des formations :
Souvent, la filière ingénieur mathématicien est séparée en deux spécialitées : l’une tournée vers les outils statistiques, l’autre vers les méthodes numériques. Dans d’autres écoles, une seule de ces deux spécialité est enseignée.
Selon les écoles, les matières d’ouverture (« culture générale ») diffèrent. Il est donc important de bien choisir son école en fonction des domaines qui nous intéressent…
De plus, beaucoup d’écoles en informatique proposent une spécialité en Mathématiques Appliquées. Cependant cette spécialisation reste encore très tournée vers l’informatique.

Formations et débouchés :
Les spécialisations en statistiques amènent plutôt à travailler : dans la finance, le biomédical, le contrôle qualité, la biologie…
Les spécialisations en méthodes numériques sont plus tournées : vers la climatologie, l’aéronautique, les grandes compagnies pétrolières…

Entreprises : à quoi vous sert-on?
Nous sommes là pour nous intégrer à une équipe d’expert dans un domaine et aider à utiliser les outils numériques. Nous n’avons pas toujours de très grandes connaissances dans le domaine pour lequel vous voudriez nous employer mais nous sommes en général très adaptable. Cette adaptabilité peut également vous permettre de nous changer d’équipe sans trop de difficultés.
Nous pouvons vous permettre : d’optimiser une production, de revoir les campagnes de contrôles qualités, de proposer une simulation d’une situation concrète (voir à ce sujet la rubrique sur la modélisation), d’adapter ou d’améliorer un outil de calcul pour une situation particulière…

Liens :
http://www.insa-rouen.fr/formation/formationinitiale/departements/gm
http://polytech.univ-lyon1.fr/formation/maths-modelisation/departement-mathematiques-appliquees-modelisation-620301.kjsp?RH=1303310018962
http://referens.univ-poitiers.fr/version/up/emploi.asp?ID=E2E25&BAP=X&F=10
http://www.leguidedesformations.fr/pages/metiers_detail.php?id_metier=1699
http://www.insa-toulouse.fr/fr/formation/ingenieur/specialites/gm.html